Comment armer efficacement un leurre souple pour le brochet avec un stinger ou un montage 360° ?

Les stingers font désormais partie des accessoires communs de la plupart des pêcheurs de brochets car ils permettent d’équiper efficacement les gros leurres souples et ainsi de concrétiser un nombre maximal de touches. Il existe différentes solutions prêtes à l’emploi ou à confectionner soi-même, chacune avec leurs avantages et inconvénients.

Lorsque l’on utilise des softbaits de 20 à 25cm ou simplement que l’on veut pouvoir ferrer des touches courtes sur des leurres plus petits, l’usage d’un stinger s’avère indispensable. Disponibles en boutique sous forme “prêt-à-pêcher”, il est également possible de réaliser soi-même ses stingers moyennant l’achats des différents composants pour ce faire. Hameçons triples, acier gainé ou titane et sleeves. Il existe une autre alternative, le montage 360° qui pour sa part n’arme d’origine que quelques leurres et nécessite donc la plupart du temps une réalisation “maison” qui, elle-même, nécessite de se munir des quelques éléments que sont des hameçons triples, des anneaux brisés et des émerillons rolling. Voyons maintenant la réalisation de chaque montage en détails.

Les stingers en titane sont disponibles sur le marché dans différentes tailles et sont un excellent compromis souplesse résistance. Vous pouvez les réaliser vous même, mais comme pour les aciers gainés (en bas sur la photo), l'utilisation des sleeves est indispensable.
Les stingers en titane sont disponibles dans différentes tailles et sont un excellent compromis souplesse résistance. Vous pouvez les réaliser vous même, mais comme pour les aciers gainés (en bas sur la photo), l’utilisation des sleeves est indispensable.

Le titane, le plus courant

Les stingers en titane sont aujourd’hui les plus courants et possèdent un très grand nombre d’avantages.

Tout d’abord, ce matériau est souple, très fin et très résistant. Mais il est aussi relativement cher et on ne peut que difficilement le nouer. Ainsi, il convient de le sleever pour former des boucles solides. Cela implique de posséder différents diamètres de sleeves et la pince adéquate.

Disponibles dans dans différentes tailles, diamètres et avec des tailles d’hameçons différentes, la solution du « prêt-à-l’emploi » semble être, pour ce matériau, la meilleure alternative.

Dans le même esprit, l’acier gainé est une bonne option également. Moins cher à l’achat que le titane et disponible en “prêt-à-l’emploi”. D’autre part, et même s’il nécessite l’utilisation de sleeves, il est une alternative très intéressante pour confectionner ses stingers (et même ses propres montages Shallow). L’acier Powerline UNBREAK’ABLE, proposé en différent diamètres résistances est le matériau idéal pour cela.

Le fluorocarbone est une fausse bonne idée pour réaliser soi même ses stingers car il manque de souplesse et nécessite aussi l'utilisation de sleeves.
Le fluorocarbone est une fausse bonne idée pour réaliser soi-même ses stingers car il manque de souplesse et nécessite aussi l’utilisation de sleeves.

Le fluorocarbone, l’évidence

Le recours au fluorocarbone pour réaliser ses stingers est la solution qui apparait comme la plus évidente tant nous avons l’habitude d’utiliser ce matériau pour nos têtes de ligne. Ceci est vrai et réellement pertinent sur de petits diamètres, lorsque l’on pêche le sandre notamment, puisqu’il restera dans ce cas suffisamment souple ce qui, en plus de correctement positionner son triple, permettra de s’affranchir des sleeves et de réaliser des nœuds.

En effet, dans les gros diamètres, le fluorocarbone manque de souplesse et manque alors d’adaptabilité en termes de positionnement sur votre leurre. Le placement de votre hameçon sera déterminé par la longueur du stinger et sera difficilement plus court.

Pour réaliser un montage 360°, vous aurez besoin d'une aiguille, d'un brin de tresse, un rolling, un anneau brisé et évidemment un hameçon triple.
Pour réaliser un montage 360°, vous aurez besoin d’une aiguille, d’un brin de tresse, un rolling, un anneau brisé et évidemment un hameçon triple.

Le montage 360°

Nous avons évoqué dans un sujet précédent (disponible ici) les avantages du montage 360°, notamment en termes de positionnement de l’hameçon, de propreté du montage, de présentation et de capacité à limiter les décrochages.

La réalisation de ce montage n’est pas compliquée mais elle nécessite néanmoins plus de temps que la confection d’un simple stinger et je vous recommande alors d’exécuter cette opération confortablement installé chez vous.

Pour ce faire, vous aurez besoin :

  • Une bobine de tresse
  • Une tête plombée
  • Un Hameçon triple (en rapport avec la taille de votre leurres souple)
  • Un anneau brisé
  • Un émerillon baril (rolling)
  • Une aiguille à bouillette ou à locher.

Alors, après avoir positionné votre tête plombée sur votre softbait, raccordez un brin de tresse (environ 10cm) à l’émerillon rolling. Sur ce dernier vous glisserez tour à tour l’anneau brisé puis votre hameçon triple.

Ensuite, à l’aide votre aiguille, traversez dans le sens de la hauteur votre leurre à la verticale de la courbe de l’hameçon et faites passer votre tresse.

Enfin, après avoir fait glisser la moitié de votre émerillon à l’intérieur du leurre, réaliser 3 clefs autour de la hampe de votre hameçon pour bloquer le « stinger ». Vous pourrez finaliser votre montage avec un point de colle sur les clefs si vous le souhaitez.