Devenir membre premium

Devenez membre Premium et bénéficiez de remises immédiates

Leurres Bar/Loup : Comment les choisir ?

Poisson emblématique de nos côtes, il alimente la fièvre de nombreux pêcheurs au lancer, du bord, en bateau, ou en surfcasting. Présent dans presque tous les biotopes, c’est souvent le premier poisson noble capturé par les jeunes pêcheurs aux leurres. Ils s'aideront d'un shad, d'un stickbait ou d'un poisson nageur et le rechercheront spécifiquement tout au long de leur vie. Mais alors quels leurres utiliser et comment les choisir suivant différents critères ou techniques employées ?

Il existe mille techniques de captures. On peut le pêcher en finesse au slug à la volée, au poisson nageur, en surface au stickbait et popper, avec l’ensemble des techniques Light Jigging (metal jig, slow jig, inchiku, tenya…), au shad en traction, à la mouche… Certains pêcheurs détournent même des leurres destinés aux carnassiers d’eau douce comme le chatterbait ou les jointed swimbaits ou encore des imitations d’écrevisses ou craw montées sur des rubber jigs pour prendre des bars avec un certain succès.

Critères à prendre en compte dans le choix d'un leurre pour le bar

Poids 

Le poids est évidemment un paramètre important qui va influer sur deux principaux aspects : la profondeur de nage et la vitesse de récupération. Prenons l’exemple d’un leurre souple pour lequel il est simple d’ajuster le poids de la tête plombée. Plus vous l’augmentez, plus vous pourrez pêcher vite ou en profondeur. Plus vous l’allégez, plus votre leurre sera planant et plus vous serez obligé de pêcher lentement. Toutes catégories confondues (leurres souples, durs ou métalliques), le poids a un autre intérêt pour la pêche du bar qui est la distance de lancer. Plus un leurre est lourd et aérodynamique, plus vous pourrez le lancer loin. La distance de lancer est souvent une contrainte lorsqu’on pêche en mer, particulièrement du bord et lorsque l’on a le vent de face. Pour cette raison, en ce qui concerne les leurres durs, privilégiez les modèles dotés d’un transfert de masse. Globalement, et quelle que soit la technique employée (linéaire, traction, volée, à gratter…), la majorité des leurres pour le bar pèsent entre 20 et 60 g. Enfin, en plus du vent, le courant est un autre élément auquel vous allez devoir faire face en mer. Plus il est puissant, plus il va vous falloir lester votre leurre souple pour pouvoir pêcher efficacement.

L’importance du coloris

Le coloris est un autre critère à considérer dans le choix de son leurre. La base de votre réflexion doit vous orienter vers un coloris mimétique qui dépendra du type de proies chassées par les bars à un instant t. Le régime alimentaire des prédateurs évolue au fil de la saison. Au début de saison (printemps), les bars se rapprochent de la côte après leur reproduction et se focalisent sur les proies alors présentes que sont les lançons, entre autres. Privilégiez alors les coloris dos marron notamment. L’été coïncide souvent avec l’arrivée des sprats, sardines et maquereaux. En cas de présence de ces proies, sélectionnez en premier lieu des coloris bleu ou vert. Aussi, les coloris blancs sont très efficaces et se révèlent particulièrement pertinents pour pêcher dans l’écume. Enfin, si les coloris précédents ne fonctionnent pas, n’hésitez pas à trancher en utilisant des coloris flashy beaucoup plus agressifs.

Forme

Dans le prolongement de ce qui a été dit sur le coloris, la forme est donc une caractéristique importante elle aussi. Privilégiez les leurres effilés lorsque les lançons sont sur zone par exemple. La taille est un autre critère qui elle encore doit « matcher » celle des proies. Les lançons de début de saison n’ont plus la même taille à l’automne, ils ont grandi. Il vous faudra donc augmenter la taille de vos leurres à cette saison.

Prix et qualité d’un leurre 

Comme vu précédemment, il existe 3 grandes familles de leurres : souples, durs et métalliques. Les leurres souples, plus fragiles, sont davantage considérés comme des consommables. Ils sont généralement moins onéreux. Le prix d’un leurre va donc varier en fonction du matériau qui le constitue mais également de sa taille et de la marque qui le propose. Au moins cher nous trouvons des pochettes de leurres souples à 8,90 € jusqu’à des poissons nageurs au-delà de 30 € l’unité.

Leurres souples : les plus utilisés et les plus économiques

Les leurres souples sont les plus utilisés pour la pêche au bar et c’est donc logiquement grâce à eux que la majorité des captures se font chaque saison. A l’intérieur de cette grande famille nous trouvons 3 sous-catégories principales : les shads, les slugs et les finess. Les slugs et finess sont principalement employés pour la pêche à la volée. Les shads, eux, pour toutes les autres techniques (linéaire, traction, pêche à gratter…). Parmi les leurres souples, les imitations d’écrevisses ou craw sont de plus en plus populaires car très efficaces, notamment sur les approches à vue en estuaire.

Les shads

Parmi les leurres souples, le plus plébiscité est sans conteste le shad. Ne partez pas au bar sans un assortiment de shads avec vous. Les shads permettent de pratiquer de nombreuses techniques telles que le linéaire, la traction et la pêche à gratter. Il est également possible de pêcher en surface avec un shad en pratiquant le « Buzzing », approche qui consiste à monter un shad sur un hameçon texan non lesté (weightless) et à le récupérer en linéaire à la surface comme on le ferait avec un buzzbait sauf qu’ici, c’est la caudale du leurre qui remplace l’hélice et qui crée les turbulences. Les shads très souples et dotés d’une caudale réduite peuvent même servir pour la pêche à la volée.

Sélection DPSG des 5 meilleurs shads pour le bar :

Les slugs et finess

Les slugs et finess sont les deux principaux types de leurres employés pour la pêche du bar à la volée. En effet, cette technique nécessite l’emploi de leurres n’offrant qu’une faible résistance à l’eau puisqu’elle consiste, grâce à des mouvements secs et rapides de la canne, à imprimer une nage très erratique au leurre mimant de cette façon la fuite désordonnée d’un petit poisson pris en chasse par un prédateur. Le leurre souple va se déplacer dans toutes les directions, de bas en haut et de gauche à droite. D’ailleurs, votre slug ou finess doit être monté sur une tête plombée spécifique dite « à darter » telle que la DECOY SV34 ou la MUSAGA JIGHEAD DART MANTA.

Sélection DPSG des meilleurs slugs pour le bar :

Sélection DPSG de meilleurs finess pour le bar :

Les leurres durs : quel poisson nageur ou leurre de surface utiliser pour le bar ?

Les leurres durs utilisés pour le bar sont nombreux. Parmi ceux-ci, les jerkbaits minnowstickbaits et poppers sont les plus employés. Nous pouvons également citer les lames vibrantes, très efficaces elles aussi, particulièrement pour les pêches de prospection rapide et pour la traction. Le chatterbait (bladed jig), grand classique de la pêche des carnassiers en eau douce, est de plus en plus employé pour le bar.

Les poisson nageurs : les meilleurs leurres durs ?

Le poisson nageur phare pour le bar est sans conteste le jerkbait minnow. Majoritairement bruiteurs, ils sont généralement employés pour déclencher des attaques d’agressivité chez des prédateurs peu actifs en les faisant virevolter de gauche à droite par l’intermédiaire de mouvements de canne amples et secs (jerks) ou d’amplitude moindre (twitchs). Aussi, de nombreux jerkbaits minnow sont suspending, c’est-à-dire que leur densité est équivalente à celle de l’eau si bien que lorsque vous aménagez des pauses au cours de la récupération, ils restent immobiles, suspendus dans la colonne d’eau. Cette caractéristique est très appréciable pour pêcher des postes marqués dont vous êtes certains qu’ils abritent des prédateurs. Cela permet de faire des pauses à proximité et de permettre au leurre de rester plus longtemps dans le champ visuel du poisson. A l’opposé, ils sont aussi très efficaces lorsque les bars chassent, et abaissent donc leur niveau de vigilance. La profondeur de nage des jerkbaits minnow est conditionnée par la taille et l’orientation de leur bavette. La plupart nagent à 1,5 m sous la surface. Néanmoins, il existe des modèles dotés d’une bavette plus longue leur permettant de descendre davantage : les longbill minnow. Un autre type de poissons nageurs très utilisé est le stickbait coulant. Dépourvu de bavette, ces leurres s’animent par l’intermédiaire de twitchs de manière à leur faire décrire une nage en S dite en « Walking the dog ». Plus denses et plus aerodynamiques, ils se lancent encore mieux que les jerkaits.

Sélection DPSG de jerkbaits minnow :

Sélection DPSG de stickbaits coulants :

Les leurres de surface pour la pêche en topwater

Les stickbaits flottants et les poppers sont de loin les plus utilisés pour le bar avec un avantage pour les premiers. Ces leurres sont utilisés pour la pêche de surface ou Topwater. Très ludique et génératrice de sensations, la pêche en Topwater se pratique dès lors que la température de l’eau est suffisamment haute et les bars actifs sur le plan alimentaire pour qu’ils n’hésitent pas à crever la surface pour s’emparer de leurs proies. Le printemps et l’automne sont les meilleures saisons pour cela (en été l’eau de surface est trop chaude et en hiver, trop froide). Alors que vous animerez un stickbait en twitching pour lui faire décrire une nage en Walking the dog, l’animation d’un popper sera bien différente et nécessitera des tirées plus ou moins sèches afin de le faire avancer tout en lui faisant produire le fameux -pop-, son typique de cette famille de leurres. 

Sélection DPSG des meilleurs stickbaits :

Sélection DPSG des meilleurs poppers :

Les meilleures marques de leurres pour le bar

De nouveaux leurres souples ou durs toujours plus réalistes et performants font chaque années leur apparition sur le marché de la pêche du bar. Pour la plupart imaginés par des ingénieurs nippons, qui ciblent l’espèce locale Labrax japonicus, certains des meilleurs leurres à bar du marché sont également de conception française, comme les fameux Fiiish Black Minnow ou le Illex Nitro Shad pour ne citer qu’eux. Parmi les meilleures marques de leurres Megabass, Xorus, Illex, Fiiish, Keitech, Heddon, Yo-Zuri ou encore Lucky Craft font office de références.

Illex : Les classiques

Beaucoup de pêcheurs de bar aux leurres vont découvrir cette discipline passionnante en utilisant un leurre ILLEX et plus précisément le NITRO SHAD. Gomme tonique et résistante, vibrations fortes, large gamme de couleurs, il s'agit d'un shad développé spécifiquement pour la pêche en traction et en linéaire. Les autres références de la marque françaises sont nombreuses et parmi celles-ci nous trouvons en premier lieu le BONNIE 128 mais aussi le RERANGE 130 SP, la RUNNER BLADE 115, le MAGIC SLIM SHAD...

Xorus : les incontournables

Au sein de la marque XORUS les modèles ASTURIE et PATCHINKO sont deux leurres de surfaces aussi complémentaires qu'incontournables. L'ASTURIE a notamment, du fait de sa silhouette parfaitement aérodynamique, cette faculté à atteindre des distances record au lancer.

Fiiish : des leurres innovants

La marque bretonne Fiiish s'est rapidement fait un nom au sein de la communauté bar avec la mise sur le marché de son célèbre shad avec armement texan intégré : Le Fiiish Black Minnow. En quelques années, ce shad est tout simplement devenu une icône grâce à sa capacité à duper les poissons sur des zones où ils étaient devenus difficiles. Ce shad fait partie de ces leurres qui ont quelque chose de magique, un truc en plus qui fait la différence. Plus largement, la société Fiiish se démarque le caractère innovant de ses créations. Pour le bar, difficile de ne pas citer le Crazy Sand Eel, leurre de type slug à l'efficacité redoutable à la volée et en traction, particulièrement lorsque les lançons sont au menu des prédateurs.

Megabass : la qualité japonaise

Les références pour la pêche au bar sont multiples chez la marque japonaise Megabass, toutes familles de leurres confondues. Le jerkbait minnow VISION ONETEN, le stickbait GIANT X DOG 140 SW, le slug GIANT X LAYER... sont autant de valeurs sûres qui vous permettront de répondre à un grand nombre de situations. Comment ne pas citer les MEGABASS DARK SLEEPER et SLEEPER CRAW, deux leurres souples permettant de se faufiler partout, leur hameçon étant protégé dans la gomme, et ayant déjà à leur actif un très grand nombre de bars leurrés. Ils sont tous les deux très efficaces lorsqu'il s'agit de pêcher sur le fond et la SLEEPER CRAW se montre redoutable sur les pêches à vue en estuaires.

Quels leurres pour la pêche en bord de mer ?

Du bord il est possible de pratiquer la majorité des techniques de pêche au bar et donc, d’utiliser un très grand nombre de leurres différents ! En revanche, il faudra toujours penser à la distance de lancer qui est la contrainte principale rencontrée du bord. Choisissez alors des leurres qui pourront être lancés loin, même par vent de face. Privilégiez les leurres denses, aérodynamiques et dotés d'un transfert de masse.

L'autre point lorsqu'on pêche du bord est de ne pas se surcharger de matériel et de faire une sélection de plusieurs exemplaires par type de leurres cohérente pour pouvoir faire face à toutes les situations rencontrées au bord de l’eau.

Ne partez pas sans leurres souples qui sont, shad en tête, les leurres avec lesquels le plus grand nombre de bars sont capturés ! Les shads tels que le ILLEX NITRO SHAD vous permettront de pêcher en linéaire et en traction et d’autres, comme le SAWAMURA ONE UP SHAD ou le OSP DOLIVE SHAD, à gratter et en buzzing en surface ! Pour limiter les accrocs vous pouvez utiliser monter sur des hameçons texans ou bien à employer des shads déjà montés de cette manière comme le FIIISH BLACK MINNOW. Les slugs, tels que le MEGABASS X-LAYER ou le KEITECH SHAD IMPACT et les finess comme le DEPS SAKAMATA SHAD et le ZOOM SUPER FLUKE seront parfaits pour la volée.

Côté leurres durs, sélectionnez quelques stickbaits de différentes marques pour les pêches de surface (ILLEX BONNIE,  LUCKY CRAFT SAMMY, HEDDON SUPER SPOOK, XORUS ASTURIE, XORUS PATCHINKO…), jerkbaits minnow (OSP RUDRA 130 SP, ILLEX MAG SQUAD 128 SP, LUCKY CRAFT FLASH MINNOW 110 SP…). Ne faites pas l’impasse sur les lames vibrantes qui permettent de prospecter rapidement de gros volumes d’eau (ILLEX BLADE RUNNER 115…).

Une pêche de plus en plus pratiquée du bord, et souvent à vue en estuaire, est la pêche aux imitations d’écrevisses (OSP DOLIVE CRAW, MEGABASS SLEEPER CRAW…)

Autres équipements pour le bar

Le meilleur matériel pour la pêche au bar

Les meilleures cannes pour la pêche au bar

Les meilleurs moulinets pour la pêche au bar

Lire plus

produits par page

Haut de page