Devenir membre premium

Devenez membre Premium et bénéficiez de remises immédiates

Cannes Bar/Loup : Comment bien les choisir ?

Il s'agit de l’élément central de votre équipement. Il est donc indispensable de bien la choisir.

Hormis la pêche en Slow Jigging nécessitant l’emploi de matériel casting, le bar est très majoritairement pêché en utilisant des ensembles spinning.

« Quelle est la meilleure canne pour le bar ? » est une question que la plupart des pêcheurs se posent. Même s’il existe des modèles plus polyvalents que d’autres, la canne à tout faire « parfaitement » n’existe pas. Effectivement, les caractéristiques du modèle idéal que sont la puissance de lancer, l’action et la longueur varieront en fonction du type de technique que vous souhaitez employer (linéaire, traction, volée, topwater…), du poids des leurres utilisés et de vos secteurs de pêche. Vous pêchez du bord ? En embarcation ?...

Critères de choix pour trouver la meilleure canne pour la pêche au bar au leurre

La puissance de lancer

Medium ou M (7-21g) : idéale pour les pêches fines avec des leurres légers

Medium Heavy ou MH (7-28g ou 10-35g) : parfait compromis entre robustesse et sensibilité et sont idéale pour une utilisation polyvalente. Les modèles Medium Heavy représentent donc une option idéale pour débuter lorsqu’on ne souhaite pas multiplier les ensembles.

Heavy ou H (10-40g à 10-60g) : adaptée aux pêches avec des leurres plus lourds dans des conditions particulières de fort courant et/ou de profondeur importante.

L’action

Les actions Fast conviennent à toutes les techniques de pêche du bar.

Les actions Fast et pointe dure sont recommandées pour les pêches aux leurres souples qui demandent davantage de sensibilité.

Les actions Fast et pointe souple sont à privilégier pour les pêches aux leurres durs (poissons nageurs, stickbaits, lames vibrantes…)

La longueur

La taille optimale variera si vous pêchez depuis la côte ou en embarcation notamment.

Pêche du bord : entre 2,30 et 3m

Pêche en bateau : entre 2,10 et 2,50m

Pêche en kayak : entre 2,10 et 2,30 m 

Les meilleures marques de cannes pour le bar

De nombreuses marques proposent des gammes spécialement développées pour la pêche du bar au leurre. Parmi les plus réputées nous trouvons Illex avec la gamme Element Rider, Tenryu avec la gamme Injection, Zenaq et la série Snipe ou encore Evergreen proposant toutes des modèles haut de gamme. Nous pouvons également citer Smith avec les célèbre série Dragonbait Seabass  et Dragonbait Seabass LX et bien entendu Daiwa et Shimano, deux grandes enseignent qui proposent un large panel de modèles allant de l’entrée de gamme jusqu’au haut de gamme.

Quelle canne pour la pêche en bord de mer ?

La distance de lancer est bien souvent le nerf de la guerre lorsqu’on pêche depuis la côte. Distance de lancer rime avec ensemble spinning ! Pour atteindre vos spots et optimiser votre prospection, il vous faut une canne qui offre un bras de levier suffisant. Optez donc pour une modèle de 2,30m à 3m.

Une canne longue vous permettra de réaliser des lancers plus lointains vous permettant d’atteindre des zones inaccessibles à celles plus courtes mais également d’optimiser votre prospection puisqu’en lançant plus loin vous couvrirez un plus grand volume d’eau à chaque lancer. Aussi, elle vous permettra d’optimiser la conduite de votre ligne ainsi que vos ferrages tout en limitant les frottements de votre ligne contre les obstacles (blocs rocheux notamment). Enfin, un modèle MH (7-28g à 10-40g) vous permettra d’utiliser un large panel de leurres et de pratiquer de nombreuses approches différentes (topwater, poissons nageurs, pêche au leurres souples à la volée, à gratter, en shore jigging, etc). Voici une liste de références que nous nous conseillons par ordre de prix :

Depuis la plage, vous pouvez opter pour la pêche à l’appât et particulièrement la pêche en surfcasting qui implique l’emploi d’un ensemble canne/moulinet très spécifique à cette approche.

Quelle canne pour la pêche en bateau ?

Ici, la longueur n'est pas primordiale. Priorisez plutôt la maniabilité et le confort. Pourquoi ? D’une part parce qu’un bateau offre peu de place pour manier une canne trop longue et d’autre part, parce que la distance de lancer est un critère moins important que lorsque vous pêchez du bord puisqu’en bateau on pêche généralement plus près des poissons (même si parfois il est nécessaire de rester à distance dans un souci de discrétion). Néanmoins, une canne un peu plus longue est particulièrement efficace lorsque vous pêchez des zones profondes. Optez donc pour un modèle de 2,10m à 2,50m. Pour ce qui est de la puissance, elle dépendra du poids des leurres utilisés. Le choix de cannes est donc très large ! Voici une liste de références que nous vous recommandons :

Quelle canne pour la pêche en kayak ?

Si vous souhaitez pêche en kayak, la longueur est un facteur crucial. Pourquoi ? Premièrement parce que l’espace à bord est très restreint et que vous êtes régulièrement obligé de pêcher assis. Une canne trop longue deviendra vite encombrante. De plus, l’espace réduit du kayak ne permet pas d’emporter beaucoup de matériel d’où la nécessité de sélectionner une canne la plus maniable et la plus polyvalente possible. Un modèle de 2m à 2,20 m environ représente un bon compromis entre distance de lancer, facilité d’animation et gestion efficace du combat. Un talon court est un vrai plus pour un plus grand confort lors de l’animation des leurres. Optez pour un modèle Medium (M) (7-21g) ou Medium Heavy (MH) (7-28g à 10-40g) pour un maximum de polyvalence. Voici nos recommandations :

Choisir une canne en fonction de la technique de pêche aux leurres 

Le bar est un poisson aux multiples facettes que l'on peut rechercher aux leurres de multiples façons : en linéaire, en traction, à la volée, à gratter, en topwater... Toutes ces approches se pratiquent avec des ensembles spinning.

Le Light Jigging, nécessitant l’utilisation d’un ensemble casting,est une approche moins courante mais tout aussi efficace. Elle consiste à rechercher les loups avec des jigs métalliques (metal jig), des slow jig, des inchikus ou des tenyas.

Pêche au leurre en linéaire

La pêche en linéaire fait rimer simplicité et efficacité. Elle est donc la plus accessible. Son principe est simple : vous lancez votre leurre, vous le laissez descendre à la profondeur souhaitée et vous le ramenez en continu en ligne droite.

L’animation s’effectuant principalement au moulinet, la canne peut sembler accessoire. Cependant, que ce soit depuis la côte ou en embarcation, une canne un peu plus longue est toujours appréciable. Du bord pour pouvoir lancer loin et en embarcation lorsque vous pêchez des secteurs profonds. Optez donc pour une canne de 2,30 m à 2,50m en bateau et jusqu’à 3 m depuis les côtes rocheuses ou les plages.

Une action rapide (Fast) permet une pénétration efficace des hameçons lors du ferrage. Il est en effet parfois nécessaire de ferrer à longue distance avec des hameçons robustes ce qui demande une certaine rigidité. Cependant, lorsque vous pêchez en linéaire il est essentiel de maintenir une tension constante sur le leurre pendant la récupération. Dans ce cas, une pointe rapide mais conservant un peu de souplesse apporte confort et précision.

Enfin, bien que les touches puissent parfois être brutales, il arrive souvent que les bars se montrent discrets. Avoir une pointe un peu souple permet aux prédateurs d’aspirer plus facilement le leurre.

Pêche en traction

Elle repose sur le principe de réaliser de grandes tirées à l’aide de votre canne pour animer le leurre (shad, slug, lame vibrante, lipless crankbait…) et de le rendre ainsi plus visible et attrayant pour les prédateurs.

La canne, pièce maîtresse de l’équipement et prolongement du bras du pêcheur répond à des critères spécifiques. Elle doit permettre d’animer le leurre de façon ample tout en maintenant une tension constante et doit permettre au pêcheur de ressentir un maximum d’informations pour se situer par rapport au fond et détecter les touches.

Un bon modèle pour la traction mesure environ 2,40 m, avec un talon assez long. Elle est fabriquée en carbone haut module pour favoriser la résonnance et possède une action de pointe, de préférence avec une pointe souple.

En ce qui concerne la puissance, cela dépend de la taille des leurres utilisés. Cela peut varier de 10-40g à 30-90g. Cependant, dans l’ensemble, un modèle Heavy ou H (14-56g ou 20-60g) est très polyvalente.

Sélection DPSG de cannes pour la pêche en traction :

Pêche à la volée

Le but est de simuler la fuite d’un poisson changeant brusquement de direction, nageant de manière erratique de droite à gauche et de haut en bas pour échapper à ses prédateurs. Votre leurre doit donc imiter ce comportement. Cette technique implique des mouvements rapides et secs du scion, faisant tournoyer votre leurre dans toutes les directions. C’est une pêche légère qui se pratique exclusivement avec des leurres souples, principalement des slugs, des finess et des pintails qui n’ont pas de caudale et offrent donc peu de résistance à l’eau.

Pour animer de manière précise et dynamique un leurre souple entre deux eaux vous aurez besoin d’une canne spinning aux caractéristiques bien précises. Longue d’environ 2,10 m, elle devra être fabriquée à partir d’un carbone haut module afin de favoriser la résonance et le retour d’informations précis pendant les phases de descente.

De plus, le caractère dynamique de votre canne doit être pris en compte. Les blank en carbone haut module possèdent des propriétés cinétiques remarques et une action rapide (Fast), ce qui signifie qu’ils reviennent rapidement à leur position initiale après une animation.

Une action de pointe est indispensable.

Il s’agit d’une pêche légère, choisissez alors un modèle dont la plage de lancer varie entre 5-20g et 10-35g en fonction des leurres que vous utilisez.

Sélection DPSG de cannes pour la pêche à la volée :

Pêche à gratter

Il s’agit d’une pêche précise et tactile qui se pratique près du fond voire sur le fond à l’aide de leurres souples (Shads, imitations d’écrevisse, Finess, slugs, pintails, rubber jig…) qui requiert l’emploi d’une canne spinning dotée d’une action de pointe bien marquée. Cette dernière permet non seulement de réaliser des animations précises avec une amplitude contrôlée, mais aussi d’effectuer des ferrages efficaces avec des hameçons simples parfois de grande taille, notamment des hameçons texans qui sont donc non exposés.

D’un point de vue dynamique, votre canne doit avoir une action aussi rapide que possible (Fast et Extra Fast), c’est-à-dire une vitesse de retour à sa position initiale très élevée afin d’optimiser les informations reçues, qu’il s’agisse du fond ou lors des touches. Un blank en carbone haut module, plus sonore, est conseillé pour parfaire la résonnance.

Choisissez un modèle de 2,10m à 2,50m dont la plage de lancer pourra aller de 5-25g à 20-50g en fonction du poids des leurres que vous utiliserez.

Pêche aux poissons nageurs

Pratiquée essentiellement à l’aide de jerkbaits minnow, elle est utilisée pour provoquer l’agressivité des prédateurs. Vous pouvez animer vos jerkbaits de deux manières : en récupération linéaire ou en effectuant des jerks afin de faire « danser » votre leurre de droite à gauche grâce à des mouvements secs et rapides du scion.

Votre canne doit être dotée d’une action rapide (Fast) mais conservant une dose de souplesse pour permettre au leurre de rebondir lors des animations. Lorsque vous animez votre jerkbait, il est essentiel de pouvoir transmettre facilement au leurre l’énergie générée par le mouvement de la canne sans qu’elle soit absorbée par un blank trop souple.

Un modèle de 2,10m à 2,40m de puissance allant de 7-21G à 15-50g en fonction des leurres, est idéal.

La pêche en topwater

Les leurres de surface utilisés en mer (stickbait, popper) pour pêcher le bar pèsent généralement entre 20 et 60g maximum et mesurent jusqu’à 15 cm. Une canne avec une plage de lancer de 15-45g environ conviendra donc pour la plupart des leurres utilisés. Pour obtenir une nage en « walking the dog » qui consiste à faire zigzaguer votre leurre de gauche à droite, il est recommandé d’utiliser une canne dotée d’une action Fast. Les versions Extra Fast ne sont pas pertinentes car elles manquent de cette souplesse nécessaire pour l’animation. Un modèle de 2,20m vous permettra de pêcher aussi bien depuis la côte qu’en embarcation. Avec un modèle plus long, il sera difficile d’animer les leurres depuis une embarcation car le scion aura tendance à toucher souvent la surface, l’animation s’effectuant canne basse. Si vous pêchez depuis la plage ou la côte, vous pouvez opter pour un modèle un peu plus long.

La pêche en slow jigging

Le Slow Jigging implique l’utilisation d’un ensemble casting pour un maximum d’efficacité. La canne idéale doit être légère, sensible, dotée d’une bonne réserve de puissance et d’une action adaptée au slow jigging. Cette pêche se pratiquant à la verticale à l’aplomb d'une embarcation, les cannes slow jig sont courtes pour une meilleure maniabilité. Le poids des slow Jigs utilisés est généralement compris entre 40 et 150g.

Sélection DPSG par ordre de prix des cannes slow jig :

La pêche en Surfcasting

Faites le choix d’une canne longue (entre 3,90m et 4,50m) pour favoriser les lancers lointains. Généralement une plage de lancer de 100 à 250g est recommandée. Privilégiez un blank en carbone ou en composite pour sa légèreté et sa résistance et doté d’une action semi-parabolique à parabolique permettant d’exercer une pression constante sur le poisson durant le combat.

Sélection DPSG par ordre de prix des cannes en surfcasting :

 

Les différents types de bars

Le bar européen (Dicentrarchus labrax) est une espèce de poisson prédateur côtier que l’on retrouve dans les estuaires, les zones rocheuses, les lagunes, etc, est emblématique des côtes françaises, de la Manche à la Méditerranée, en passant par l'Atlantique. Appelé simplement « bar » en Manche et tout au long de la façade atlantique, il est appelé « loup » en Méditerranée. Ce poisson au régime alimentaire variée se nourrit entre autres de petits poissons et de crustacés.

Autres équipements pour le bar

Le meilleur matériel pour la pêche au bar

Les meilleurs moulinets pour la pêche au bar

Les meilleurs leurres pour la pêche au bar

Lire plus

produits par page

Haut de page